Une sortie ordinaire de Phoebus.

Posted by on Août 26, 2017 in News

Comme (presque) chaque soir, un équipage se retrouve au Creux-de-Genthod ce 22 août et embarque sur le Naviot pour gagner le mouillage. Les navigateurs du soir débâchent Phoebus et préparent le départ. On quitte la bouée directement sous voile en veillant – comme chaque fois qu’il y a la bise – à éviter les autres bateaux au mouillage. Dès la sortie, Phoebus se trouve bord-à-bord avec un voilier de croisière moderne, qui est rapidement laissé loin sur l’arrière. Le premier virement a lieu à Bellerive, devant Champ-l’Abbaye, c’est le secrétaire de l’APL qui a pris le premier quart de barre (photo 1). Les airs de bise sont bien soutenus et le prochain virement se fait devant la digue de Port-Choiseul, le président reprend alors la barre, c’est lui le chef de bord du jour (2, 3). Le virement suivant se passe juste devant Hermance, reconnaissable à son clocher particulier (4), et le cap est mis sur Founex. Au milieu du lac, on décide d’abattre pour se diriger vers Coppet ou on effectue un virement bord-sur-bord. On abat alors en grand sur Corsier-Port et Phoebus se trouve bien à plat, en allure portante. Le banc central est alors couvert d’une nappe et devient table, sur laquelle chacun met en commun ce qu’il a préparé pour le repas. Le soleil baisse sur le Jura (5)et la vue sur le Mont-Blanc est apaisante (6). Les roches du Salève virent au rose (7) lorsque le soleil passe derrière la crête du Jura (8). Il est temps à 20h30 de regagner la bouée. Comme très souvent, le vent tombe au moment où Phoebus a retrouvé sa place. Le temps de tout ranger avec soin et la nuit est presque tombée (9). Après un tel temps sur le Léman, les tensions et préoccupations de la journée se sont estompées.