Jauges classiques à Rolle

Posted by on Août 21, 2018 in News

Vendredi 17 août, Phoebus est convoyé par 4 équipiers au moteur jusqu’à la pointe de Genthod ; un bel ouest se lève alors, qui permet de naviguer avec grand-voile et spi en deux heures jusqu’à Rolle.
Samedi 18 août, la première régate est lancée vers 10h comme prévu, après un rappel général. Phoebus passe la ligne 2 secondes après le coup de canon et prend la tête. Le foc est rapidement remplacé par le génois, puis la trinquette est amenée. Les 3 passages de bouées se passent bien et le troisième bord permet de contrôler les adversaires et de passer la ligne en conservant la première place. La deuxième manche du samedi se passe bien, mais Frelon, un cruiser 2 tonneaux bien retravaillé à Tannay et à gréement Marconi passe le départ en tête et ne pourra pas être rejoint, Phoebus termine deuxième. Le nouveau génois gréé en tête de mât est bien efficace. Après le traditionnel apéro, certains équipages prennent le repas organisé par la société nautique rolloise sur le quai du port dans une belle ambiance conviviale. La nuit à bord de Phoebus a été bien confortable et le lever de soleil sur la baie de Rolle fut un enchantement.
Pour Phoebus, les deux manches du dimanche 18 août ont été moins brillantes. Par tous petits airs, un équipage bien motivé n’a pas pu empêcher des bateaux plus puissants de passer devant, mais derrière l’intouchable Frelon. Au classement général, Phoebus prend la 3e place derrière le concurrent local Calliope, un deux-tonneaux Godinet, mais devant Calypso le 3 tonneaux de Nernier et Taifun le huit-mètres de Corsier. Pour le retour, c’était un peu la grimace, les airs ont encore diminué et on n’a pu naviguer que jusqu’à Bursinel à la voile, puis il a fallu installer la motogodille qui nous a saoulé pendant 4 heures jusqu’à Genthod. Sur le week-end, l’équipage était formé de Claire-Lise, Martin, deux Olivier et Jean-Marc, sous la conduite de Daniel.
La première vidéo est due à Gabriel Allenbach avec le drone livré l’avant-veille. C’est essentiellement la parade vue du ciel, focalisée surtout sur Phoebus.
La deuxième vidéo est de Daniel Leutwyler, pendant le voyage à Rolle de vendredi.