Naviguer à bord de Gilliatt

L’utilisation de notre moteurbot cruiser Gilliatt (GE1905) est prévue comme suit (le bateau est mis à disposition avec un conducteur assuré en casco complète y compris le carburant; les personnes embarquées sont couvertes par une assurance RC étendue à 5 Mo):

Déplacements au profit du rayonnement de l’Association Patrimoine du Léman, notamment lors des rassemblements de bateaux classiques sur le Léman et sur d’autres plans d’eau. Affrètements (sur ordre d’un commanditaire membre de l’APL au tarif de CHF 300.- la 1/2 journée ou CHF 500.- la journée pour un maximum de 11 personnes pilotées par un conducteur de bord agréé, points de départ et d’arrivée voire escales à choix). Sorties techniques et d’apprentissage à la manoeuvre, selon les besoins de l’exploitation. Navigations d’agrément pour les membres de l’APL, selon les disponibilités du bateau et sous la responsabilité d’un conducteur agréé (participation forfaitaire minimum CHF 50.- pour 11+1 personnes).

Chef de bordNuméros de téléphone
Michel Durand076 559 07 00
Daniel Leutwyler076 548 41 90
Sebastien Tavares+33 616 24 80 62
Marcus Wachtl078 676 00 59
Jean Walch079 240 81 62
Laurent Wulser078 620 01 66
Didier Zuchuat 079 612 05 45
Thierry Holweger079 436 17 20

Les régates et rassemblements auxquels notre canot moteur est susceptible de participer sont les suivantes :

Classique de Sciez 5 – 7 août


Gilliatt a son port d’attache à la Société Nautique de Genève (SNG). Actuellement, il y a deux conducteurs de bord agréés (MM. Marc-Daniel Wachtl et Didier Zuchuat); plusieurs autres personnes ont fait connaître leur intérêt et sont en formation pour faire naviguer Gilliatt.

Gilliat_tech

Un projet pour le 25e anniversaire de l’APL

Restauration d’un grand canot automobile

Pour le 25e anniversaire de l’APL, le comité a retenu le projet de restauration complète de Gilliatt afin de le faire naviguer à nouveau, tant comme bateau d’exhibition lors de manifestations et rassemblements sur le Léman et à l’étranger, que dans le rôle de vedette de service dans le cadre de l’exploitation régulière de notre voilier classique Phoebus II.

Il sera doté d’une motorisation moderne et souple à l’utilisation, sobre en consommation et nécessitant le minimum d’entretien.
Alertée par le Musée du Léman en 1997, l’APL a notamment sauvé d’une démolition certaine le canot automobile Gilliatt. L’intérêt et la qualité de l’objet ayant été remarqués par plusieurs spécialistes, l’Association s’en est portée acquéreur grâce à ses fonds propres et a financé le sauvetage et l’entreposage du bateau qui est actuellement à l’abri dans les dépôts du Musée du Léman.

Sous réserve du financement du projet, l’Association se propose donc d’assurer par ses moyens propres et grâce à des chefs de bord bénévoles l’exploitation régulière ainsi que l’entretien de Gilliatt.

En ce qui concerne l’amarrage et l’hivernage du bateau, l’APL étudie plusieurs solutions et espère obtenir la mise à disposition d’un hangar à bateaux inutilisé.

gilliatt2Enfin, elle envisage de contracter un partenariat avec des prestataires de services qui pourraient être intéressés à recourir régulièrement ou non à l’usage d’un canot automobile de construction classique avec son équipage.

L’APL s’est d’ores et déjà assuré le soutien de nombreuses personnes autour du Léman intéressées à faire naviguer Gilliatt à nouveau. Elle est notamment en contact avec la famille de l’un de ses précédents propriétaires de 1938 à 1972 qui lui a transmis un témoignage riche en souvenirs et en images du temps où Gilliatt sortait régulièrement sur le lac.

Ainsi, la roue à gouverner originale a été localisée à la section du Sauvetage de St-Prex où elle avait été confiée lors du désarmement du bateau.

 

 

Historique

Les services du Musée du Léman ont effectué une recherche visant à établir une fiche d’inventaire; celle-ci est en voie d’être complétée par les découvertes liées au lancement du projet de réhabilitation mené par l’APL.

Il s’avère que ce canot à coque en teck double bordé diagonal rivé sur membrures en frêne est fort probablement le plus ancien objet de ce type subsistant sur notre lac.

Sa construction par François Celle (1871-1923), architecte naval réputé et fondateur des chantiers « Excelsior » à Amphion dont l’activité s’est étendue de 1896 à 1934, est estimée proche de 1905.

Propriétaires connus

Vers 1925 à 1938 :
Richard C. Abdy (1869-1938)
Michealstowe Hall, Ramsey, Harwich (Angleterre), Alexandrie (Egypte)
et Villa Clairmont, La Tour-de-Peilz.

De 1938 à 1972 :
Jean Chiavazza et famille, St-Prex

Chantier naval Anthonet dès fin 1972, Perroy.

M. Caspari, Dully, jusque vers 1987.

M. Cochand, Dully, vers 1987 à 1997.

APL, Nyon, dès novembre 1997.