« Confié aux bons soins de l’Association Patrimoine du Léman
par Jean-Paul Sartorio et Roland Vuffray
le 14 février 2006. »

 

Naviguer à bord de Bilboquet

 

En prévision d’un projet de restauration, Bilboquet soigneusement remisé et en attente de jours meilleurs n’est en à ce jour pas en état de naviguer.

 

Bilboquet, 1932

 

Le canot automobile Bilboquet a été construit en 1932 au chantier naval Taroni à Ouchy. Il mesure 7 m 06 de long et 1 m 85 de large. Les bordages en acajou, d’une seule pièce, sont rivés cuivre sur des courbes en acacia.

 

Bilbo_tech

 

La première motorisation était un Gray Marine, à essence, 4 cylindres, dont la puissance de 55 CV permettait d’atteindre 35 km/h. En 1979, ce moteur a été remplacé par un Volvo-Penta diesel, 2 cylindres, développant 23 CV. Enfin, en 1992, un nouveau moteur Volvo-Penta turbo-diesel, 3 cylindres, de 43 CV, autorise une vitesse de 28-30 km/h.

Le canot automobile Bilboquet représente une étape significative dans l’évolution des canots à moteur du début des années 1930. Il se distingue notamment par une proue bien défendue et un compartiment du moteur fermé par un pontage avant relativement plat pour l’époque.

 

Le premier propriétaire du Bilboquet était M. Serge Fornerod. De 1950 à 1978, toujours à Ouchy, le bateau a appartenu à la famille Emmanuel Vuffray qui l’a soigneusement entretenu. Après avoir été vendu, il a subi une période malheureuse et a fini à l’abandon. C’est alors que M. Yves Berthoud s’en est rendu acquéreur en 1982 pour entièrement le réhabiliter et naviguer régulièrement de 1983 à 2001.

Dès 2003, M. Jean-Paul Sartorio, constructeur naval à Mies et M. Roland Vuffray, fils du deuxième propriétaire, ont unis leurs efforts pour assurer la pérennité de cette superbe unité.